Photo de groupe à la fin du Symposium ADF. Éric Genève, P.D.G d'Antogyr, Dr Patrice Margossian, Dr Egon Euwe, Dr Jérôme Surménian, Dr Philippe Colin.

Innover pour mieux soigner

C’est avec un plaisir non dissimulé que le Dr Philippe COLIN a présidé le Symposium qu’Anthogyr avait choisi de consacrer à « l’innovation au service du pronostic chirurgical et prothétique ». Il a assuré le lien entre les conférenciers et les nombreuses questions du public.


Le Dr Jérôme SURMENIAN a eu l’honneur d’ouvrir le Symposium en montrant les facteurs permettant de reconstituer de l’os. « L’angiogenese est au cœur de notre recherche pour reconstituer de l’os ». Il a ensuite présenté une nouvelle technique de greffe osseuse verticale. Très didactique, il a expliqué qu’elle consistait à  brosser le lambeau gingival avec un instrument non tranchant, afin d’obtenir sa laxité sans incision, et ainsi  respecter la vascularisation autour de la greffe.

« La meilleure approche chirurgicale ne suffit pas si la technologie n’est pas efficiente ». Avec une démonstration clinique pointue, le Dr Egon EUWE a expliqué pourquoi les connexions à plat pouvaient être vecteurs d’échec. Il a démontré les avantages de la connexion conique pour préserver les tissus osseux et muqueux. Pour lui, une connexion idéale dispose d’un angle entre 8° et 12° car elle assure l’étanchéité et autorise le retrait des piliers pour la maintenance.


Le Dr Patrice MARGOSSIAN a présenté les 6 clés du succès implantaire, du choix de l’implant à la maintenance. Il insisté sur l’intérêt d’une connexion conique, du platform-switching et sur l’incidence de l’axe implantaire, pour le résultat esthétique. Du point de vue biologique, il a expliqué l’intérêt des implants Tissue Level, qui permettent d’éviter les contaminations bactériennes à l’interface pilier / implant, et sa préférence pour les diamètres réduits. « Placer des implants sous-dimensionnés pour faciliter l’interdistance et ainsi laisser place à la vascularisation périphérique, constitue un élément-clé de la réussite ».

Le public a pu apprécier la complicité entre les quatre praticiens et le débat ouvert. Une édition 2017 du Symposium Anthogyr sous le signe de l’innovation et l’interactivité.